ParisSport

« On se demande ce que c’est »… Voici à quoi ressemblent les futurs sacs des Jeux

En pleine Fashion Week, un défilé de sacs. Ce vendredi, Paris a présenté des prototypes des futurs sacs qui seront donnés aux athlètes olympiques et paralympiques des 
JO de Paris 2024. À condition, « d’arriver à convaincre les industriels de les produire », souligne la Ville de Paris. Ces sacs colorés ont deux grandes particularités. Écologiques, ils sont faits avec des bâches plastiques utilisées lors d’événements sportifs, et inclusifs, ils peuvent être facilement utilisés par des personnes valides ou handicapées.

Les sacs jaunes présentés aux athlètes le 28 janvier 2022, à Paris.
Les sacs jaunes présentés aux athlètes le 28 janvier 2022, à Paris. – C. Desthieux / 20Minutes

L’un des sacs dévoilés, ce vendredi, est par exemple dépourvu de fermeture éclair. Elle est remplacée par des bords aimantés. « C’est pour aider les personnes malvoyantes que j’ai imaginé ce changement. Grâce à cela, ils peuvent ouvrir le sac très facilement », explique Tom Letellier, designer du sac et élève de
l’École Boulle, le prestigieux institut de design.

Le travail de Tom, comme celui de sa camarade, est toujours en phase d’expérimentation. Il a été présenté à une cinquantaine d’athlètes franciliens. « Je le trouve très bien, explique Benjamin Axus, double champion de France de judo. Je peux mettre mon kimono dedans sans problème. » D’ici quelques semaines, lui et les autres athlètes devront donner un retour d’expérience. C’est que l’enjeu est important, les bagages seront peut-être donnés aux 10.000 athlètes des Jeux de 2024 voire mis en vente un peu partout, la Ville de Paris aimerait les voir se faire commercialiser.

Il va encore falloir convaincre les Parisiens et Parisiennes

Comme c’est bien connu que les Parisiens et les Parisiennes sont médailles d’or du bon goût en matière de mode (n’est-ce pas Emily in Paris), 20 Minutes a soumis les sacs à leurs critiques. « C’est du beau travail mais ce n’est pas encore un sac de sport, note Corinne, styliste de cabas dans le Marais. Les couleurs sont belles mais il n’y a pas assez de poches pour mettre des affaires de sport. » Ouch.

« Quand on le regarde comme ça, on se demande ce que c’est, confie Arthur, en alternance dans un magasin de sport. On dirait plus un sac pour les courses qu’un sac de sport ». Re-ouch ! Et puis ça « n’évoque pas les Jeux olympiques, jugent Mathias et Danielle, retraités parisiens. Il manque le logo ou les fameux anneaux. Sortez une deuxième version et vite. » Attention au fashion faux-pas.

 

Ce n’est pas encore gagné pour le sac de Tom, par contre les Parisiens ou Parisiennes portent haut le label Paris capitale de la mode.

Source link المصدر

زر الذهاب إلى الأعلى